Suivre une formation adaptée pour valoriser ses compétences informatiques et dénicher un emploi

informatique
Pour décrocher un emploi, avoir des compétences développées peut ne pas suffire. Le plus important pour réussir les étapes du recrutement, une à une, est la valorisation de ces atouts. Rassurez-vous, il s’agit là d’un savoir-faire que tous les jeunes diplômés peuvent apprendre, à condition de choisir un établissement de formation avec un bon programme de techniques de recherche d’emploi. Parmi les organismes qui se sont fait une réputation en béton dans ce secteur d’activité, nous pouvons citer le Village de l’emploi. Dans cet article, nous allons passer en revue les principaux éléments enseignés aux adhérents pour réussir leur CV et valoriser leur candidature.

La mise en valeur des compétences et expériences professionnelles

Au village de l’emploi, les adhérents bénéficient d’un apprentissage sur-mesure axé sur les règles à appliquer pour rédiger un CV. Ce document établit le contact initial entre le postulant à l’offre et l’entreprise. On peut, dans ce cas, parler d’une première impression que vous devez réussir à tout prix.

Les jeunes diplômés apprennent alors, au cours de cette formation, à mettre en avant les expériences les plus pertinentes pour le poste convoité. Car, de manière générale, les postulants ont tendance à penser qu’en accumulant les fonctions, ils augmentent leurs chances d’être acceptés. Au contraire, si vous indiquez des fonctions qui n’ont rien à voir avec les compétences requises pour le poste en question, le recruteur y verra un manque de rigueur et une absence de logique pourtant nécessaire pour travailler en entreprise. Sélectionnez alors les expériences qui ont un lien avec les critères de l’offre convoitée.

Plus encore, indiquez, avec précision, les compétences que vous avez développées au cours de cette aventure entrepreneuriale. Vous allez ainsi aider le recruteur à se projeter en vos imaginant déjà occuper le poste qui est mis en jeu. Il est important de rappeler que le temps accordé à la lecture d’un CV dépasse rarement une minute. Mieux vaut donc faire preuve de sélectivité pour mettre vos compétences en valeur et susciter la curiosité de votre protagoniste en quelques secondes.

La différenciation du CV

La différenciation et la valorisation de votre CV commence au niveau formel. En effet, sachant que le recruteur a surement reçu des dizaines, si ce n’est une centaine, de candidatures, ce serait intelligent d’attirer son attention vers la vôtre dès le début.

Pour cela, vous devez faire preuve d’originalité en choisissant des couleurs inaccoutumées. Si le bleu, le gris et le noir reviennent fréquemment dans la plupart des CV, faites en sortes que votre document doit rédigé dans des coloris plus captivants. Ce conseil s’adresse exclusivement aux postulants souhaitant intégrer un domaine créatif. Si vous visez un poste dans une banque, il est recommandé d’opter pour des couleurs classiques et de laisser votre fibre artistique s’exprimer dans un autre aspect du document comme par exemple l’agencement des paragraphes.

Choisissez un sens oblique ou vertical pour vos sections plutôt qu’une direction horizontale. Cependant, vous devez vous assurer que votre élan créatif ne compromet pas la facilité de la lecture. Le recruteur doit rester capable de parcourir les informations exposées dans votre CV sans contraintes. La différenciation peut également se faire sur le plan du contenu. Si vous avez un site vitrine ou un portfolio en ligne, n’hésitez pas à indiquer son lien. Vous mettez ainsi l’accent sur votre côté high-tech et votre capacité à utiliser des outils digitaux et modernes pour valoriser votre candidature.

Un exercice de simplicité

Selon village de l’emploi avis, les lauréats de cet établissement ont pu acquérir, au cours de leur cursus de formation, les règles de la simplicité : un art à part entière. On a tendance à penser qu’un CV simple ne nécessite aucun effort. Au contraire, pour rédiger un curriculum vitae aéré et facile à lire, il faut y accorder plus de temps qu’à une structure plus complexe. Tout d’abord, si vous ne postulez pas pour un poste de graphiste, évitez les fioritures et les designs trop élaborés. Préférez-leur une structure linéaire qui inspire confiance et qui permet au lecteur de distinguer les sections et leur contenu sans risquer de s’y perdre. Les formateurs du Village de l’emploi recommandent de ne pas dépasser une seule page.

Si vous avez beaucoup d’informations que vous jugez pertinente pour votre candidature, vous pouvez envoyer un document en recto verso. Relisez-vous avant de finaliser votre CV. Vous aurez alors quelques idées pour conserver les mêmes infos sans dépasser l’espace prévu. Vous pouvez jouer sur les polices ou raccourcir la large en vue de respecter la structure classique de ce document. Cependant, il ne faut perdre de vue la qualité de l’impression. Si la marge est trop réduite, le CV imprimé aura l’air peu professionnel. Les informations supplémentaires peuvent, en revanche, apparaitre sur votre portfolio en ligne. Contentez-vous d’insérer le lien sur le document écrit. Si celui-ci parvient à susciter l’intérêt du recruteur, il n’hésitera pas à se rendre sur le web pour en savoir plus sur votre profil avant de vous proposer un entretien.

Un champ sémantique technique et professionnel

Pour convaincre le recruteur et faciliter votre insertion dans la vie active, les experts du Village de l’emploi vous conseillent de bien choisir vos mots. Il s’agit de faire bonne impression et vous ne pouvez y parvenir qu’à travers les termes employés dans votre CV. Les fautes d’orthographe et de grammaire sont à proscrire. Faites également attention aux termes pédants qui, au lieu de valoriser votre candidature, la couvriront de ridicule. Le vrai défi est de trouver les mots justes qui se trouvent généralement dans le champ sémantique technique.

Un postulant pour un poste d’informaticien a tout intérêt à choisir des termes appartenant au langage des technologies de l’information. En citant quelques compétences précises et des logiciels spécifiques, vous montrez au recruteur qu’il a affaire à un expert qui maîtrise parfaitement le champ lexical de son domaine d’activité. Nous tenons à vous signaler que sur la plateforme LinkedIn, les CV sont évalués par des algorithmes qui font un tri de mots-clés. En cas d’hésitation, renseignez-vous sur les termes techniques de votre spécialité et demandez l’aide de formateurs expérimentés.

Un aperçu sur votre personnalité

Il est vrai que les recruteurs s’intéressent davantage, dans votre CV, à votre profil professionnel que personnel. Cependant, la section « centres d’intérêts » ou « loisirs » peuvent être une bonne occasion pour vous de montrer une facette plus intime. Le premier conseil que nous pouvons vous donner, c’est d’éviter les formules toutes-faites qui ne donnent aucune indication sur qui vous êtes en tant que personne ou être humain.

Essayez plutôt de choisir des intérêts en cohérence avec les valeurs de l’entreprise. Tentez de préciser l’idée que vous annoncez. Par exemple, au lieu de dire « voyages », indiquez « voyages dans les pays écologiques ». Vous voyez la différence ? Cela reflète, non seulement un élan de sincérité, mais aussi une idéologie qui ne risque pas de passer inaperçue aux yeux du recruteur.


Emploi des seniors : quelles mesures sont employées ?
Comment obtenir l’emploi qui vous correspond ?